Module III.Arsenaux méditerranéens et commerce entre XVIe et XVIIe siècles : le cas de Venise

1.6. Quelques éléments chronologiques sur l’histoire de Venise

L’état vénitien s’est constitué entre le IXe  et le XIIe siècle, époque marquée par la décadence du pouvoir byzantin en Italie, l’affirmation des dynasties impériales franco-allemandes, le développement des villes-états maritimes, l’affirmation et le déclin de la domination arabo-normande dans le sud de la péninsule et dans la Méditerranée centrale. Il connut un essor politique et économique continu, fondé sur l’expansion maritime dans la Méditerranée, à partir du début du XIIIe siècle (1204, quatrième croisade).

Jusqu’au XVe siècle, le processus d’expansion politico-économique se consolida en donnant lieu à une véritable domination de la république de Venise entre l’Adriatique et la Méditerranée orientale (Stato da Màr), domination qui arriva à son apogée au cours du XVIe siècle.
Ce fut également l’époque où s’affirmèrent les nouvelles structures politiques des siècles suivants: transformation de la Commune  en une république aristocratique urbaine, dirigée par une oligarchie patricienne, création de magistratures investies d’un rôle politique et exécutif, et celles qui  étaient préposées à un système administratif de plus en plus complexe, les organes de justice.
Au même moment, la fin de l’Empire romain d’Orient (1453, prise de Constantinople par les Turcs), l’avancée à l’ouest de l’Empire ottoman et l’affirmation de l’Espagne des Habsbourg comme puissance politico-militaire méditerranéenne, allaient mettre un frein à la consolidation internationale de la république de Venise et l’empêcher définitivement de devenir une puissance de premier plan dans le système international des états du début de l’époque moderne.

Pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, la République connut une alternance de hauts et de bas, ceci dans un cadre événementiel séculaire négatif, la conduisant à une drastique diminution de sa domination maritime et à un repli sur les intérêts et les activités économiques de la Terre ferme.
La Sérénissime disparut en 1797, après environ mille ans d’existence, au moment de l’arrivée des troupes françaises engagées dans la campagne d’Italie contre les armées européennes réunies dans la première coalition. C’est, en effet, avec le Traité de paix de Campoformio (1797) qu’elle fut cédée par Napoléon aux Autrichiens.

< previus | index | next >